N’appelez pas mon chien !

Vous vous promenez tranquillement avec votre chien, en laisse ou non, quand soudain un passant appelle votre chien. Celui-ci tire sur sa laisse, ou s’il n’est pas attaché, file vers la personne. Vous le rappelez pour qu’il reste près de vous, le passant l’appelle toujours… Si vous avez déjà vécu cette situation, vous connaissez la bouffée de colère que l’on ressent envers la personne qui appelle le chien !

Ces situations sont toujours désagréables, et parfois même dangereuses, comme par exemple quand une personne appelle votre chien depuis l’autre côté de la route, ou tout simplement alors qu’un vélo passe entre elle et le chien. Un accident est si vite arrivé… Mais d’une façon plus générale, ces personnes sapent votre autorité envers votre chien, et tout simplement vous dérangent. Vous aviez prévu d’aller un point A à un point B, pas de faire un écart pour que votre chien aille se faire caresser.

Alors évidemment, cela peut parfois être un bon exercice, surtout si votre chien reste à vos pieds sans prêter attention à l’inconnu, ou en lui accordant simplement un regard sans dévier de sa route… Mais ça, la personne n’est pas censée le savoir.

Pourquoi les gens font-ils ça ? Il y a plusieurs cas de figure :

  • Une personne qui se sent seule : SDF, personne âgée… Cela fait partie des cas où l’on peut se montrer tolérant dans la mesure où ces personnes recherchent de la compagnie, et parfois plus volontiers celle des chiens que celle des humains.
  • Un enfant : là encore, il faut être tolérant.
  • Un provocateur : une personne mal intentionnée qui fait cela juste pour vous ennuyer. A la limite, si votre chien va la voir, elle va vous le reprocher en plus… Faites rester votre chien au pied, allez le chercher si besoin, et ignorez la personne.
  • Une personne qui ne réfléchit pas : l’écrasante majorité des cas. Faites dans la pédagogie : expliquez à la personne que c’est désagréable, que ça peut être dangereux, et que si elle veut caresser votre chien c’est à elle de se déplacer vers lui, pas l’inverse. Vous être plus clair, vous pouvez comparer votre chien à un jeune enfant : comment réagiraient les gens si vous appeliez leur bout de chou lorsque vous le croisez dans la rue ?

Pour éviter ce genre de situation, si vous repérez une personne qui regarde votre chien avec insistance, vous pouvez d’ores et déjà commencer par faire rester votre chien au pied, et lui dire « non » directement dès qu’il tourne la tête vers la personne.

Laisser un commentaire