Education canine : ordres simples

Dès son plus jeune âge, le chien doit apprendre à obéir à quelques ordres simples, indispensables pour assurer un comportement adapté à la vie en société.

Les ordres fondamentaux sont les actes suivants : s’asseoir, rester immobile, rejoindre son maître, rester au pied de son maître.

Pour apprendre au chiot à obéir à ces ordres, on commencera tout d’abord par définir un terme pour chaque ordre. On choisira de préférence un mot pas trop long, facile à articuler, mais chacun peut opter pour le mot de son choix. Par contre, il faudra toujours utiliser ce mot. Un chien à qui on apprend à venir avec l’ordre « ici » ne comprendra pas directement ce que l’on attend de lui si on lui dit « viens là ».

La phase d’apprentissage se fait en plusieurs étapes. Tout d’abord il va falloir faire comprendre au chien ce que l’on attend de lui. Ensuite, il faudra l’habituer à se plier à cet ordre. Enfin, il faudra entretenir sa connaissance et son obéissance, car sans pratique, un ordre est vite oublié.

Pour la phase de compréhension de l’ordre, il existe une technique très simple, basée sur l’attente d’une récompense. Une friandise dans la main de son maître poussera le chien à se plier à ses exigences pour l’obtenir.

Un bon exemple est celui de l’assimilation de l’ordre « couché ». On prononcera fermement l’ordre tout plaçant la main tenant la friandise sur le sol devant le chien. S’il fait mine de vouloir atteindre la friandise sans se coucher on lui dira « non » fermement. Pour s’approcher de la friandise au sol, le chien se couchera naturellement afin de placer son museau au plus près de la récompense. Une fois couché, on le félicitera et on lâchera la friandise qu’il pourra saisir tout en restant couché.

On répétera l’exercice autant que nécessaire, avant de pouvoir passer à l’étape suivante, consistant à faire coucher le chien sans placer la friandise au ras du sol. Le chien devra donc se coucher de lui-même. Une fois l’exercice réussi on ne manquera pas de le féliciter.

Par la suite on pourra espacer la récompense, en offrant la friandise une fois sur deux, puis une fois sur trois.

On ne doit pas avoir besoin de répéter l’ordre plusieurs fois, le chien doit obéir directement. C’est pourquoi, en cas de refus d’obtempérer dès le premier ordre, on pourra frustrer le chien, par exemple en mangeant devant lui la friandise (mieux vaut dans ce cas prévoir une friandise comestible également pour l’homme !). Une autre technique de frustration du chien peut être de marquer ostensiblement un désintérêt : on se tournera dos au chien et on cessera de lui accorder de l’attention pendant quelques secondes, avant de reprendre l’exercice.

Quel que soit l’exercice, il faut le reproduire le plus souvent possible, surtout durant les premiers jours, et veiller à ce que l’ordre soit correctement exécuté.

Dans tous les cas, les « séances de travail » ne dépasseront pas un quart d’heure, car au-delà le chien aura du mal à rester attentif et concentré.

Les commentaires sont fermés.