Dogue Allemand

Le Dogue allemand est l’un des membres du 2e groupe canin.

Histoire

Ce molosse est l’un des descendants des dogues tibétains. Au Moyen-Age, on nommait les membres de cette race Alans. Le Dogue allemand actuel est issu du croisement de certains Alans avec des Bullenbeissers. C’est à la fin du XIXe siècle que l’on a employé le terme Dogue allemand.

Aspect

Gigantesque, il peut mesurer jusqu’à 95 centimètres et peser 90 kilos. La tête, étroite et allongée, est portée très haut, avec des oreilles attachées haut qui ont tendance à retomber. Son poil est court, lisse, serré et d’aspect luisant. La robe peut être de cinq coloris différents : bleu acier, fauve avec un masque noir, noir de laque, bringé avec stries noires sur un fond or, ou encore arlequin (taches noires sur fond blanc).

Caractère

Le Dogue allemand est extrêmement sensible. Il n’aime pas du tout la violence, les changements d’attitude, ou les réactions trop vives. Dans ces situations, il se fige. Il est très attaché à sa famille d’adoption, et souvent vigilant et méfiant envers les inconnus. Avec les enfants, il se montre protecteur et patient.

Santé

La croissance de ce chien est primordiale, puisqu’il passe en une quinzaine de mois d’un poids de 600 grammes à plus de 70 kilos. Il doit donc manger suffisamment, sous peine de connaître des carences osseuses ou articulaires. Cependant, des excès alimentaires pourraient également entraîner des soucis à ces niveaux. Durant sa croissance, il ne faudra pas non plus lui faire faire trop d’exercice. Comme toutes les grandes races de chiens, le Dogue allemand peut être sujet à la dilatation-torsion de l\’estomac ; c’est une raison de plus de prêter une grande attention à la prise de ses repas.

Pour en savoir plus

Pour plus de détails sur le Dogue allemand, on peut voir son standard ou prendre contact avec le Doggen club de France à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales).

Les commentaires sont fermés.